Vallée d’Oô

Vallée d’Oô

Cette merveilleuse vallée recèle 4 lacs de taille moyenne mais de caractères différents et se trouve bordée de près d’une douzaine de sommets à plus de 3000 m. Tout au sud, sur la frontière espagnole, elle est fermée par le plus haut sommet de la Haute-Garonne : le pic Perdigère qui cumine à 3 222 m.

La randonnée qui mène au quatrième lac est décrite en 3 paliers.

Effort
0
Intérêt
0
Distance totale: 10664 m
Altitude maximum: 2566 m
Altitude minimum: 1140 m
Denivelé total positif : 1648 m
Denivelé total négatif: -221 m
Télécharger

Cartes de randonnées :

  • 1/50 000 : N°5 Luchon
  • 1/25 000 : 1848 OT Bagnères-de-Luchon

Départ

Granges d’Astau – 1139 m à proximité de Bagnères de Luchon. Ce lieu-dit dispose d’un parking. Une navette permet d’y venir depuis Luchon pendant les 2 mois d’été.

Premier palier : Granges d’Astau – Lac et refuge d’Oô

Effort
0
Technicité
0
Risque
0
Intérêt
0
Distance totale: 2974 m
Altitude maximum: 1515 m
Altitude minimum: 1140 m
Denivelé total positif : 394 m
Denivelé total négatif: -20 m
Télécharger

Intégré au GR 10, le chemin s’élève tranquillement dans l’axe de la vallée, le long, sur notre droite, du torrent qui coule du Lac d’Oô. Large et exposé au soleil sur pratiquement l’ensemble du tronçon, il est à réaliser de bon matin dans la mesure du possible car il peut y faire très chaud. Pas de difficulté notable sur ce tronçon si ce n’est le coté un peu rébarbatif de ses larges lacets qui montent en pente douce. Le torrent qui coule à proximité, que l’on entend plus que l’on ne voit, et l’entrée dans la forêt apporte une petite note de fraîcheur. Il est possible d’aller observer le torrent en suivant un petit dégagement qui s’échappe à droite dans un des nombreux lacets.

Après une heure à une heure trente de marche selon la forme, on accède à ce magnifique lieu de montagne : le lac d’Oô – 1507m, fermé par un barrage depuis 1921. Le lac, face à nous, le refuge se trouve sur la droite.

De belle taille (42ha), ce lac se distingue par son cadre : bordé d’un très joli cirque de montagne verdoyant, fermé au sud par une belle cascade de 275 m qui donne au lieu son caractère sauvage.

Le refuge du Lac d’Oô d’une capacité modeste (25 couchages) accueillera aussi les marcheurs pour une halte bien méritée.

Second palier : Lac et refuge d’Oô – Lac d’Espingo

Effort
0
Technicité
0
Risque
0
Intérêt
0
Distance totale: 2939 m
Altitude maximum: 1972 m
Altitude minimum: 1514 m
Denivelé total positif : 546 m
Denivelé total négatif: -125 m
Télécharger

Pour rejoindre le lac et le refuge d’Espingo, on continue sur le chemin en longeant le lac d’Oo par la gauche et tout en s’élevant progressivement, dans la forêt tout d’abord, puis à découvert. On admire au passage, la grande cascade qui descend sur notre droite. Après 400 mètres de dénivelé on débouche sur un grand plateau abritant, face à nous le lac d’Espingo et lac de Saussat, ainsi que le refuge d’Espingo à notre gauche.

Depuis ce site on peut soit réaliser l’ascension du Grand Quayrat (3 060 m), soit se diriger vers les Spijeoles (3 065 m) et le Pic Gourdon (3 030 m), soit enfin poursuivre vers le refuge du Portillon en vue d’accéder aux cols et sommets supérieurs, objet de la troisième étape de ce topo.

Troisième palier : Lac d’Espingo – Lac du Portillon

Effort
0
Technicité
0
Risque
0
Intérêt
0
Distance totale: 4719 m
Altitude maximum: 2566 m
Altitude minimum: 1930 m
Denivelé total positif : 708 m
Denivelé total négatif: -76 m
Télécharger

En poursuivant au sud, on laisse le GR10 repartir au nord-est et on slalome entre les lacs d’Espingo et de Saussat, on passe bien à gauche du premier et juste à droite du second. Séparés par le Tusse de Montarqué, deux vallons s’ouvrent alors à nous, l’un à droite qui permet d’accéder directement aux Spijeoles, l’autre à droite qui mène au lac du Portillon, objectif de notre randonnée. C’est donc celui-ci que nous empruntons.

Nous nous élevons ainsi sous le Grand Quayrat puis sous le Pic Lézat jusqu’à parvenir d’abord au refuge du Portillon puis au lac du Portillon.

Ce refuge constitue le point de départ privilégié des ascensions de 3 000 m du secteur : Perdiguère et satellites, Pic Lézat, Crabioules, Seuil de la baque, Gourdon, Spijeoles, Jean Arlaud. (Topos à venir)

Un itinéraire de retour sympa consiste à rejoindre le col qui se situe entre le pic Jean Arlaud et le pic Gourdon et d’effectuer l’ascension de ce dernier en traversée et jusqu’au sommet des Spijeoles, et d’en redescendre par la voie normale jusqu’au refuge d’Espingo (Topo à venir aussi). On peut aussi éviter l’ascension de ces deux sommets en passant entre ceux-ci et le lac dit “Glacé” pour rejoindre Espingo.

A défaut, le retour aux Granges d’Astau se fait par le même itinéraire qu’à la montée.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *