Bien choisir sa carte de randonnée

Les cartes sont de véritables mines d’informations. A vocations touristiques, culturelles, sportives, elles offrent une diversité de points de vue sur le territoire inestimable à celui qui s’y intéresse. Pour ma part, je peux passer des heures à explorer les cartes de randonnées au 1:25 000, à imaginer de nouveaux itinéraires et à m’y projeter en trois dimensions. Outils de planification avant courses, elles restent utiles pendant celles-ci à qui sait les employer.

Aujourd’hui, la diversité de l’offre amène à se poser un instant avant d’acheter la bonne carte, celle qui va nous permettre de réaliser notre activité dans les meilleures conditions de lecture et de sécurité. Plusieurs caractéristiques entrent en ligne de compte : Territoire couvert, échelles (horizontales et verticales = équidistance), détails, vue 2D/3D.

Après un bref rappel sur la notion d’échelle, je vous présenterai l’offre cartographique en France ainsi que celle sur les principaux pays frontaliers.

Echelle et Equidistance

L’échelle est un coefficient qui va permettre à l’utilisateur d’apprécier une distance réelle à partir d’une distance mesurée sur la carte. Elle se présente comme suit 1 : 50 000. Cette échelle signifie qu’un centimètre sur la carte correspond à 50 000 centimètres sur le terrain, soit 500 m. Ainsi une distance mesurée de 3 cm sur la carte représentera 1 500 m réels. De même, pour une carte au 1 : 25 000, 1 cm représentera 250 m et 3 cm ~ 750 m. La carte au 1 : 25 000 sera donc plus précise que celle au 1 : 50 000.

Aussi et à taille égale, par rapport à une carte au 1 : 25 000,

  • une carte au 1: 50 000 affichera 4 fois moins de détails et une carte au 1 : 100 000, 16 fois moins !!!
  • une carte au 1 : 50 000 couvrira 4 fois plus de territoire et une carte au 1 : 100 000, 16 fois plus !

Voici l’illustration, pour une dimension de carte donnée, de la couverture d’une carte :

Echelle et Carte

Par ailleurs, l”équidistance est la dénivelé entre deux courbes de niveau successives.

Si l’échelle permet de déterminer une distance, l’équidistance permet de déterminer la dénivelé. Maîtriser ces deux notions permet de planifier avec sérénité ses randonnées.

Quelle échelle pour quel usage

1 : 100 000, 1 cm ~ 100 000 cm ~ 1 km : Cette échelle ne permet pas une localisation précise. Elle peut être utilisée en cyclotourisme et permet de couvrir des distances importantes sur route. Ces cartes peuvent éventuellement être utilisées sur des itinéraires de grandes randonnées à condition que ceux-ci soient très bien balisés. La régularité du balisage compense ainsi le manque finesse de la carte.

1 : 50 000, 1 cm ~ 50 000 cm ~ 500 m : Plus précise, cette échelle est adaptée aux grandes randonnées ou treks sur plusieurs jours sur chemins balisés de préférences.

1 : 25 000, 1 cm ~ 25 000 cm ~ 250 m : Pour des randonnées de 1 à 3 jours, c’est l’échelle idéale. Suffisamment précise, elle permet aussi de sortir des sentiers battus.

> 1 : 25 000 : Il s’agit de cartes particulièrement précises. Elles peuvent notamment être utilisées en course d’orientation, où l’objectif est de trouver des éléments précis sur le terrain

L’institut national de l’information géographique et forestière

L’IGN, de son ancien nom : “Institut Géographique National”, est une administration assurant la production, l’entretien et la diffusion de l’information géographique de référence en France.

Elle dispose ainsi d’un ensemble de données cartographiques, topographiques et photographiques qu’elle maintient, met à disposition ou commercialise.

En France, elle est la principale source d’informations cartographiques et la plupart des cartes éditées sur le territoire s’appuient sur ces informations.

Pour compléter mon propos précédent, voici la gamme de cartes commercialisées par l’IGN et les activités qui se rapportent aux différentes échelles. On notera l’absence de carte au 1 : 50 000, délaissées au profit de cartes au 1 : 75 000 et au 1 : 25 000.

IGN : Série bleue et TOP 25

Vous l’aurez compris, les cartes au 1 : 25 000 constitue le meilleur compromis pour la randonnée pédestre. IGN édite deux séries complémentaires : la série bleue et la série TOP 25.

La première généralement associée aux terrains de plaines, de campagnes et de villes est numérotée historiquement XXYY E ou XXYY O, le XX étant un rang de colonne sur le quadrillage de la France, le YY, un rang de ligne, le “E” signifiant Est, et le “O” : Ouest. Les cartes de cette série couvrent un territoire de 20 km par 14. Depuis 2014, cette série est en cours de remplacement par une nouvelle édition qui regroupe les zones Est et Ouest en une seule, la carte reprend le même numéro XXYY, mais est à présent suffixée “SB” pour Série Bleue. Cette carte à l’avantage d’être 2 fois plus grande, pour une même précision et pour seulement 1€ de plus (12€ au lieu de 11).

La seconde série, TOP 25, est consacrée aux zones touristiques : littorales ou montagneuses. Elle est numérotée XXYY ET ou OT. Cette seconde série présente généralement des zones géographiques intègres (exemple massif montagneux spécifique) contrairement à la série précédente fruit d’un découpage systématique. Elles sont aussi plus riches d’informations touristiques : chemins de randonnées, hôtelleries, campings, bases nautiques, lieux remarquables…

Cette sérieest aussi éditée dans un format indéchirable (TOP 25R) mais un peu plus cher (compter 4 à 5 euros de plus). Ce choix est judicieux en cas temps pluvieux ou si vous comptez utiliser votre carte régulièrement.

Les courbes de niveaux sont représentées avec une équidistance de 10 m. Un procédé, dit d'”estompage”, donne l’impression de relief avec la projection d’une ombre sur le terrain, correspondant à une exposition Nord-Ouest au soleil. Les barres rocheuses, les zones d’éboulis, les glaciers, les types de forêts (feuillus, conifères), le sable des plages sont aussi représentées.

Si les latitudes et longitudes sont mentionnées, les nouvelles cartes disposent aussi d’un carroyage GPS basé sur le système UTM-WGS84. En reportant les coordonnées fournies par un récepteur GPS, il est ainsi possible de se positionner simplement sur la carte.

Pour trouver et acheter une carte de ces deux séries, rendez-vous directement sur la boutique de l’IGN (Plus de 1400 références couvrant tout le territoire français).

IGN : TOP 75

3 fois moins précises que la série précédente, mais à contrario, 9 fois plus grandes, les cartes de cette série privilégient les activités outdoor telles que le vélo. Les randonneurs ne sont pas en reste non plus car ces cartes intègrent 5 extraits à l’échelle 1 : 25 000 pour valoriser des randonnées spécifiques.

On retrouve les éléments qui font la force des cartes au 1 : 25 000 avec la représentation des éléments touristiques, des chemins de grande randonnée. D’un point de vue technique, l’équidistance est de 40 mètres sur la partie au 1 : 75 000 et de 10 m sur les extraits au 1 : 25 000, le carroyage GPS est repris.

Ces cartes sont ainsi une alternative multi-sports intéressante, réservée aux vacanciers qui ne souhaitent pas se limiter à une zone restreinte et pour lesquels l’achat de 9 cartes au 1 : 25 000 serait un peu too much.

Pour trouver et acheter les cartes TOP 75, j’ai mis à disposition un outil présentant leur répartition sur la carte de France. Pour les acheter, rendez-vous aussi directement sur la boutique de l’IGN (39 références).

IGN : Série Orange (1 : 50 000)

Cette série, équivalente de la série bleue à l’échelle 1 : 50 000 est abandonnée par l’IGN. Si il est encore possible d’en trouver, c’est d’occasion ou neuves dans la limite des stocks disponibles. Je ne m’étends ainsi pas sur leur sort.

Rando Editions – 1 : 50 000

Voici un éditeur qui s’est glissé dans l’interstice laissé par l’IGN entre le 1 : 25 000 et le 1 : 75 000. Les cartes de cette édition s’appuient néanmoins sur les données topographiques de l’IGN. Elles couvrent les sites suivants :

  • Pyrénées : Numérotées de 1 à 11 (couleur verte pour la nouvelle édition, orange pour la précédente)
  • Alpes : Numérotées de A1 à A6 (couleur rose)
  • Littoral : Abandonné : Même si l’on peut encore trouvé quelques cartes ici et là (couleur bleue)

Rando Editions édite aussi une série de cartes pour les Pyrénées, versant espagnol, numérotées de 20 à 26, de couleur jaune, en s’appuyant cette fois-ci sur les données de l'”Institut Cartogràfic de Catalunya”, l’équivalent de notre IGN pour la Catalogne.

Pour la section Pyrénées, la couverture de la chaîne est relativement complète. Manque peut-être un peu de pays basque et de cap Creus au sud-est. Par contre, pour les Alpes, l’éditeur s’est fortement focalisé sur les grands massifs : Mont-Blanc / Vanoise / Ecrins … et délaisse malheureusement les massifs de moindre importance. Cette couverture sera partiellement complétée par l’éditeur suivant.

Sur toutes ces cartes, on retrouve les éléments habituels. Compte tenu de l’échelle, les chemins seront moins nombreux que sur les 1 : 25 000. Exit aussi les itinéraires de ski de randonnées. L’équidistance est de 20 mètres et est adaptée à l’échelle de la carte.

Couvertures des cartes :

RandoEditions

En somme, une alternative intéressante et à moindre coût, aux cartes de l’IGN, pour des randonneurs moins exigeants et qui se limitent aux chemins bien balisés.

Editions Didier Richard

Cet éditeur propose une sélection de carte allant du 1 : 35 000 au 1 : 60 000 couvrant assez partiellement les Alpes et la Corse. Comme le précédent, il se focalise sur des sous massifs bien spécifiques.

Didier-Richard

“Didier & Richard”, du moins leur maison d’édition, a été racheté par Glénat et Rando-Editions.

J’ai sous la main la n°6 “Queyras Ubaye” au 1 : 60 000. Equidistance 50 m. On y retrouve les principaux itinéraires balisés, un ombrage comme sur les cartes précédentes. Outre les lignes de niveaux, les barres rocheuses sont modélisées aussi.

Visuel :

Exemple Didier-Richard

On est ainsi sur une travail tout à fait honnête, moins précise cependant que les cartes rando-éditions.

ICC : Institut Cartogràfic de Catalunya

Les cartes éditées par l’ICC se trouvent à l’échelle 1 : 25 000 ou 1 : 50 000. Ces cartes sont les équivalents de nos cartes IGN série bleue et orange même si les IGN demeurent plus précises et jolies que celles-ci. L’information qui y est présentée est toutefois fiable et assez pertinente.

Ci-dessous, l’implantation des cartes au 1 : 50 000 pour le pays catalan. On notera les chevauchements assez importants entre plusieurs cartes, choix surprenant qui coûtera un certain prix au collectionneur, mais qui permettra au touriste de passage de cibler plus pertinemment son périmètre de randonnées

Cartes espagnoles Alpina

Outre les cartes de l’ICC, c’est l’éditeur de référence au sud de la frontière. Il est à “Rando Editions”, ce que l’ICC est à l’IGN. En terme d’échelle et de couverture, l’offre est assez hétérogène : du 1 : 10 000 au 1 : 50 000. La justesse des cartes est souvent décriée (position des éléments sur la carte (chemins, refuges, …) , cependant celle-ci a beaucoup progressé ces dernières années. Les informations sont celles du “Centro Nacional de Informacion Geografica (CNIG)”.

J’ai dans ma cartothèque la carte des “Posets / Pergiguero” au 1 : 25 000. Pour cette échelle, l’équidistance est de 10 mètres, comparable donc aux cartes IGN françaises. La carte affiche aussi un ombrage. Les barres rocheuses ne sont par contre pas affichées.

Couverture de la carte à ma disposition :

Visuel du secteur des Posets (On notera la présence appréciable des principales voies d’accès au sommet) :

Exemple Alpina 1-25

Les cartes sont souvent vendues assorties de quelques topos, ce qui en fait généralement un produit assez complet.

Carte Pyrénéennes – SUA Editions – 1 : 25 000

Ces cartes sont de véritables petits bijoux. Echelle 1 : 25 000 – Equidistance 10 mètres. D’une qualité graphique égale au 1 : 25 000 de l’IGN, ces cartes ont l’avantage de ne pas connaître les frontières comme l’IGN. Pour un massif tel que celui de Gavarnie, les cartes afficheront une qualité égale des deux côtés de la crête frontière. Tous les chemins sont modélisés, ceux qui sont balisés et surtout ceux qui ne le sont pas ! Sur la carte du Vignemale on retrouvera ainsi la fameuse voie de la Moskowa et sur celle de Gavarnie, la voie d’accès au cirque dites des rochers blancs, que l’on ne trouvera sur aucune autre carte.

La carte est vendue avec un topo guide, qui ne reflète que quelques chemins de randonnées de la carte. Elle est compatible GPS.

Couverture de la carte à ma disposition :

Visuel du massif du Vignemale :

Exemple SUA

Cette collection comporte une quinzaine de cartes. Une autre collection présente des cartes au 1 : 15 000 des mêmes massifs (présentation à venir sur ce blog).

SUA Editions est une maison d’édition espagnole de livres de montagne, principalement cartes, topo guides, photos reportages. Les auteurs Michel Angulo, pour la cartographie, et Gorka Lopez, pour les textes sont des spécialistes des Pyrénées (les texte des topos sont traduits de l’espagnol) et apportent à un objet technique une vraie valeur artistique. Beau travail, messieurs !

Carta dei Sentieri e dei Refugi – Instituto Geografico Centrale (IGC)

Voici à présent les cartes de l’IGN italien. Ce dernier édite des cartes au 1 : 25 000 et 1: 50 000. couvrant les alpes occidentales italiennes et principalement les régions du Piémont, Vallée d’Aoste et la Ligurie. 

Implantation des cartes au 1 : 25000 :

Implantation IGC 1-25

Implantation des cartes au 1 : 50 000 :

Implantation IGC 1-50

Pour avoir une carte du Grand Paradis entre les mains, échelle 1 : 25 000, le graphisme laisse franchement à désirer. Les courbes de niveaux sont espacées : equidistance 25 m contre 10 sur les IGN. Pour les cartes au 1 : 50 000, c’est un peu le même topo : équidistance 50 m contre 20 pour les “rando éditions” et une surcharge informationnelle si bien que la carte en devient difficile à lire.

Couverture des cartes :

Gran Paradiso IGC

On retrouve cependant la plupart des éléments qui constitue les cartes françaises avec les chemins de rando (et pas uniquement les GR) et sur les 1 : 25 seulement : les itinéraires de ski de rando.

Visuel de la carte au 1 : 25 000 :

Exemple IGC 1-25

Visuel de la carte au 1 : 50 000 :

Exemple IGC 1-50

Intrinsèquement, il y a tout sur la carte au 1 : 25 000 pour remplir l’objectif premier : se repérer. Pour la carte au 1 : 50 000, c’est plus compliqué. Mais quand on connaît ce qui existe par ailleurs, on est franchement déçu.

Edition Fraternali

Restons en Italie pour, et pour un moment, car l’offre italienne est l’une des plus étoffée d’Europe. L’édition Fraternali propose des cartes de randonnée à l’échelle 1 : 25 000 et 1 : 50 000 et couvre la zone des alpes située à la frontière française de Balme à San Remo tout en faisant, sauf exception, la part belle au versant italien.

Voici l’implantation des 1 : 25 000 :

Implantation Fraternali 1-25

Et celle des 1 : 50 000 :

Implantation Fraternali 1-50

La suite de mon propos ne s’appuie que sur l’exploitation des 1 : 25 000. La carte à ma disposition est celle de la région du Mont Viso.

monviso

Voici un visuel :

Exemple Fraternali 1-25

La carte présente une équidistance de 10 m (égale donc à la française IGN TOP25 et l’espagnole SUA édition). On notera cependant l’absence des barres rocheuses. En outre, les éboulis sont signalés et l’ombrage est présent. On appréciera enfin comme sur les cartes IGN TOP25 la mention des itinéraires de ski de randonnée.

La carte est indéchirable (et rappelle ainsi la série TOP 25R de l’IGN, vue précédemment). Elle est également compatible GPS.

D’une manière générale, on ressent plus de simplicité que sur les cartes IGN, mais cela ne nuit nullement à l’objectif premier de la carte : s’orienter.

Edition Tabacco

Encore un éditeur italien qui se consacre cette fois-ci à l’Italie du Nord pour une zone qui s’étend des dolomites à l’ouest jusqu’à la frontière slovène à l’est. Cet éditeur propose des cartes à l’échelle 1 : 25 000 et 1 : 50 000. Je n’ai regardé que les premières.

Ci-dessous l’implantation :

Implantation Tabacco 1-25

Les cartes sont grosso modo similaires à celles de l’IGC, vues précédemment, à la différence que celles-ci sont plastifiées et donc certainement plus solides. Je n’en ferai donc pas spécialement la publicité, même si elles ont le mérite d’exister.

Visuel de la couverture :

tabacco 1-25

Visuel du contenu :

Exemple Tabacco 1-25

Cartes nationales suisses – 1 : 25 000

Remontons un peu au nord en nous intéressant aux cartes suisses. Proposées à l’échelle 1 : 25 000, elles couvrent rigoureusement tout le territoire suisse.

implantation suisse 1-25

On retrouve des cartes soignées qui ont peu à envier aux cartes de l’IGN français. Là où le bas blesse par contre, c’est que l’on se rend bien vite compte qu’il ne s’agit pas tout à fait de cartes de randonnées. Et rien sur la couverture ne le laisse d’ailleurs penser.

Grindelwald

Effectivement, si l’on y voit les chemins (pointillés noirs), nul itinéraire, même balisé, n’y apparaît. Sur les cartes TOP25 françaises, ceux-ci apparaissent en rouge (trait plein ou pointillé), rien de tel ici.

Exemple Suisse 1-25.jpg

Attention l’équidistance est de 20 m, et non de 10 comme sur beaucoup de cartes au 1 : 25 000. Si vous planifiez votre randonnée en comptant les petites lignes de niveaux, vous risquez d’avoir une surprise et de doubler la dénivelé envisagée ;). Pour compléter, la carte présente bien un ombrage et un carroyage GPS.

Ce produit se présente ainsi comme la carte de référence en suisse, mais ne sera pas adapté au randonneur qui cherchera simplement un itinéraire de balade. Il lui faudra alors compléter ce produit par un topoguide approprié ou se tourner vers d’autres éditeurs tels que les éditions MPA….évaluation à venir.

Editions Kompass – 1 : 25000

Après avoir parcouru les quelques éditeurs frontaliers de la France, je me penche sur les éditions transnationales telles que l’édition Kompass (“La boussole” en allemand) qui s’impose comme une référence. Kompass présente une gamme assez large et hétérogène sur le monde entier. Il est assez difficile d’avoir une vision complète et son site internet en allemand offre assez peu d’éclaircissement. Toujours est-il que cet éditeur présente des cartes à diverses échelles. De prime abord assez simplistes, elles n’en restent pas moins intéressantes, car elles font la part belle aux sentiers, aux dépends des éléments de terrain.

Pour étayer mon propos, j’ai à ma disposition la carte de l’île d’Elbe. En voici la couverture ainsi qu’un extrait.

Kompass Couverture - Extrait

Une équidistance de 20 m, pas d’ombrage, mais de nombreuses indications textuelles en font une carte à vocation touristique, plus qu’aventureuse. En bons “globe-trotters”, nul doute que vous aurez un jour entre vos mains une telle carte.

Les cartes sont souvent vendues avec un guide touristique additionnel et multilingue.

Trekking MAP (comfort! map) – terraQuest – 1 : 50 000

Voici un autre éditeur transnational, à l’offre toutefois moins étoffée que Kompass. D’une échelle variable allant du 1 : 50 000 pour la carte du lac de Côme au 1 : 500 000 pour l’Islande, ces cartes couvrent un certain nombre de secteurs très visités de la planète.

Couverture et extrait de la carte du lac de Côme :

La carte du lac de Côme dont je dispose présente une bonne précision avec une équidistance de 20 mètres et de nombreux chemins de randonnées. Les couleurs et l’ombrage en font une carte agréable à lire. On regrettera l’absence des barres rocheuses et zone d’éboulis comme l’on peut trouver par ailleurs, mais qui ne sont pas indispensables à cette échelle. Le quadrillage latitude/longitude est donné pour chaque minute d’angle. Enfin cette carte, indéchirable car plastifiée, est conçue pour être pliée, dépliée et repliée à volonté.

Le produit est donc tout à fait convenable pour une utilisation “rando touristique”.

Récapitulatif et comparatifs

Comparatif

L’offre cartographique est particulièrement étoffée dans les pays développés et les secteurs touristiques. Pour les pays moins développés et les zones très peu fréquentées, ça devient beaucoup plus compliqué, et vous n’aurez parfois que la vue satellite (merci Google Earth) ou un choix restreint limité à des échelles importantes.

Pensez enfin à acheter votre carte avant de partir pour ne pas vous retrouver démuni sur place, particulièrement à l’étranger. Une fois arrivé, vous pourrez toujours chercher mieux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *